mar 262014
 

‘ai le plaisir de vous informer de la sortie de mon article dans le n° 89 de PATRIMOINE NORMAND avril, mai juin 2014.

Robert Catalan, le mystérieux « Robert de l’Eure »

Brassard de DMR de Robert Catalan (1922-1980)

70 ans après le débarquement allié en Normandie, on est toujours étonné de découvrir des résistants ayant joué un rôle important dans le maquis, mais dont les noms ont été mystérieusement oubliés. En cette année 2014 placée sous le signe du souvenir, portrait des actions de l’un de ces héros méconnus.
Sa famille est originaire d’Istanbul, jeune instituteur, il se cache en Normandie pour échapper à la répression antisémite et devient délégué militaire régional par intérim en Normandie et le lien avec Londres du maquis Surcouf,

voici le lien:  http://www.patrimoine-normand.com/index-fiche-47225.html

 

mar 162014
 

http://basse-normandie.france3.fr/emissions/pomme-gratter/actu/pomme-gratter-s-interesse-la-resistance-normande-ce-samedi-26-avril.html-0

Conférence à Villers sur Mer (14)

MERCREDI 16 avril 2014 à 18h au Cinéma du Casino – Conférence de Marie-Josèphe Bonnet, organisée par l’Office de Tourisme et d’Animation de Villers sur mer.

Malgré l’absence d’encadrement, malgré l’arrestation des communistes et des « otages juifs » dès 1941, en dépit d’une omniprésence  des troupes d’occupation et de la mise en place d’une « zone interdite », la résistance a commencé dès 1940 dans le Pays d’Auge avec le sauvetage des militaires alliés (Honfleur).
Mais c’est surtout en 1943 à travers la lutte contre le STO, le renseignement militaire et la préparation du débarquement qu’elle s’organise autour du réseau Jean-Marie-Buckmaster, dirigé par le SOE britannique et dans la région de Dives du réseau franco-belge Zéro France.

Amable Lepeu, chef du réseau Zéro France à Dives sur mer

 

Inflitré par des agents doubles, le réseau Jean-Marie perdra une soixantaine de membres à l’automne 1943 tandis que Zéro France sera décapité au printemps 1944.
On se demandera si le Pays d’Auge n’a pas été un des champs d’affrontement d’une stratégie alliée qui souhaitait marginaliser les FFI afin d’avoir les mains libres pour le débarquement. Parachutages d’armes destinées aux réseaux contrôlés par les Anglais, d’un côté, démantèlement de la résistance intérieure par un occupant implacable, de l’autre, et au milieu une population désarmée obligée d’attendre les libérateurs tout en subissant la terrible pression militaire. La résistance du Pays d’Auge n’a t-elle pas été sacrifiée ?

(Avec projection de documents d’archive).

 

Bad Behavior has blocked 286 access attempts in the last 7 days.